• Entre ciel et terre

    Entre ciel et terre

    Si tu dois encore rencontrer ma part innocente,
    ne sois pas pressé,
    tu pourras,
    quand l'autorisation viendra,
    remonter le fleuve avec moi.


    Mais peut-être, justement,
    l'impatience de concrétiser au plus vite
    une aventure,
    découle-t-elle d'un plan
    pour laisser ici quelques traces.


    Ou est-ce pour t'accorder au temps qui passe,
    que tu fixeras en collections secrètes

    les moments volés
    toujours bons à prendre, s'il y en a.


    Moi je réfléchis selon le théorème du cercle,
    en termes d'équilibres étroits,

    de forces amies,
    dans la réserve naturelle de la sensibilité.


    Et si je reste ambiguë c'est en nageant,
    par les souvenirs que je dirige,

    dans l'eau bleue d'une révérence,
    tel est l'ordre de mes pensées.


    Ne te révolte pas contre les âges démodés
    de mes suppositions!

    Je connais ta préférence
    pour les turbulences excentriques de la jeunesse.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :